Port du masque obligatoire

février 28, 2020

Alors qu’un nouveau cas de Coronavirus est à déplorer dans la ville de Macao, les autorités ont été dans l’obligation de prendre les mesures nécessaires, pour la sécurité de tous.

En effet, une employée du Galaxy Macao de 29 ans ayant attrapé le virus lors d’un rassemblement privé pour le Nouvel An lunaire à Macao – semble indiquer que la contagion a débuté dans la ville.

Par conséquent, à compter du mardi 4 février, les autorités de Macao ont décidé la suspension totale des activités.

Sont concernés, les casinos bien sûr mais aussi tout autres types d’établissement générant un brassage important de personnes, tels que les cinémas, les salons de massage, les boites de nuit ou encore les cyber-cafés.

A ce jour, le virus a malheureusement touché 69 personnes, deux n’ont pas survécu, pour un total de 1671 cas signalés.

Le 20 février, soit après 15 jours de fermeture obligatoire, les casinos de Macao ont enfin reçu l’autorisation d’ouvrir leurs portes.

Contrairement à un jour normal, aucune file d’attente ne se trouvait devant les portes à l’heure d’ouverture.

Le Grand Lisboa, l’un des casinos les plus populaires n’a ouvert que pour une petite poignée de joueurs.

Durant la journée, le taux d’affluence n’a pas changé, les salles de jeux des 29 établissements ayant reçu l’autorisation de reprendre l’activité sont restées désespérément vides.

Ainsi l’étage VIP du Lisboa Casino, construit dans les années 60, est resté entièrement désert toute la journée.

Le bureau d’inspection et de coordination des jeux a indiqué que la reprise se ferait progressivement.

Pour les joueurs présents lors de ces premières journées suite à l’ouverture, un ensemble de mesures de sécurité a été imposé :

  • A l’entrée de chaque établissement, un employé devra prendre leur température corporelle
  • Le port de masque est obligatoire
  • Il est impératif de se soumettre à une déclaration sur la santé par téléphone mobile
  • Les employés devront veiller à nettoyer chaque jeton après utilisation, dans une boite transparente
  • Au Venetian Macau, on a vu les parieurs se désinfecter très régulièrement les mains
  • Les employés sont tenus de porter des gants
  • Les joueurs ne sont pas autorisés à commander de boissons ou nourriture, ceci afin d’éviter d’ôter leurs masques
  • Les joueurs sont rassemblés dans une seule salle en respectant une distance de sécurité entre chaque joueur. Par exemple, les tables de Baccarat comptant généralement 7 parieurs, seuls 3 étaient autorisés à s’y asseoir.

Les employés de chaque casino avaient pour consigne de veiller à l’observance stricte de ces consignes.

Aux employés n’habitant pas sur place, et toujours dans le but de réduire au maximum les risques de contagion, il a été proposé des logements temporaires à Macao.

Cette fermeture a été la plus longue de l’histoire de la ville du jeu.

Il s’agit d’ailleurs uniquement de la seconde fois, la première fermeture ayant suivie les mesures de sécurité lors du passage du typhon Mangkhut il y’a deux ans. Cette suspension n’avait duré que 33 heures.

Macao compte 39 casinos avec un total de 56 000 employés, ce qui représente 8% de la population locale qui a donc dû arrêter son activité. Les employés ont cependant continué à être payé, ce qui signifie un manque à gagner pour les patrons.

L’épidémie coïncide malheureusement avec la fête du Nouvel An lunaire, pendant laquelle Macao connaît traditionnellement une fréquentation record. Les prévisions des analystes sont pessimistes et annoncent une baisse de 30 % tant que des restrictions de visite seront en vigueur.

Le cours des actions des opérateurs de casino a chuté, entre 4 et 6%, suivant les entreprises.

Nous souhaitons que ce virus soit au plus vite maitrisé, tant les conséquences humaines et économiques sont dévastatrices.