Le site de Angkor Wat au Cambodge refuse d’accueillir un casino

septembre 9, 2020

Les sites naturels, historiques, sont depuis tout temps et dans tous les esprits, des endroits à protéger contre les constructions massives, qui pourraient détériorer les paysages, altérer les constructions et ruines et être selon les habitants du lieu, un manque de respect pour leur patrimoine.

De même que personne ne voudrait avoir l’émergence d’un casino au pied du Mont Everest au Népal, ou en face de la sculpture du Sphinx en Egypte, des officiels du gouvernement cambodgien en ont appelé au bon sens de tous et rappelé qu’un casino ne saurait être accepté sur le site historique de Angkor Wat, près de Siem Reap.

Les casinos indépendants ou intégrés dans des complexes hôteliers sont généralement des constructions s’étalant sur un grand périmètre, avec des immeubles très modernes, très voyants, ce qui bien sûr serait en total désaccord avec l’esprit du lien de Angkor Wat qui est un site sur lequel se trouve des constructions, vestiges de civilisations anciennes, présentes au Cambodge il y’a quelques siècles.

L’investisseur de casino hong kongais Nagacorp Ltd, qui a le monopole de toutes les opérations qui sont faites dans la capitale Phnom Penh et sa région a récemment publié un rapport dans lequel il indiquait sa volonté de poursuivre un projet de construction de resort intégré, pour la région de Siem Reap. Le constructeur n’a pas précisé si le resorts intégré inclurait ou non un établissement de jeu, cependant cette déclaration a été suffisante pour éveiller des inquiétudes parmi certains membres du gouvernement et réaffirmer les conditions dans lesquelles ces sites doivent être conservées.

Lundi, le journal publié par la capitale cambodgienne, le Phnom Penh Post a cité la déclaration faite par Mey Vann, un haut fonctionnaire du ministère de l’économie et des finances du pays. Cette déclaration exprime ses positions quant aux propos tenus de NagaCorp sur leurs projets pour Siem Reap : « Je ne sais pas quels sont leurs projets, ni quelles sont les sources de cette déclaration, mais nos lois interdisent les casinos à s’implanter dans la région d’Angkor de Siem Reap. »

Le fonctionnaire a également indiqué que même si les projets du développeur immobilier n’incluaient pas de casino, le fait que la construction se ferait sur les lieux de Siem Reap implique nécessairement que le promoteur fasse une demande écrite au ministère du tourisme.

La société d’opération de casino et promoteur hôtelier Macau Legend Development Ltd semblerait également éprouver un intérêt et souhaiterait s’investir dans le développement d’un complexe de loisirs et de villégiature situé à Siem Reap.

Les pays du monde entier et notamment les pays à fort potentiel touristique tel que le Cambodge, doivent prêter attention à conserver un sain équilibre entre un tourisme raisonnable et raisonné, avec des établissements hôteliers et de casinos, dans les grandes ou petites villes, qui permettent d’accueillir des touristes internationaux, et un tourisme de masse qui tend à détruire les richesses locales.

Voir un casino émerger sur les ruines de Angkor Wat à Siem Reap serait sans aucun doute un acte déraisonné, motivé principalement par l’argent et le profit, sans penser à respecter le bien être et la culture des populations locales.

Cette invasion parfois déraisonnée d’établissement de jeux en général et de casinos en particulier, est en partie la raison pour laquelle l’industrie du jeu est vue comme une industrie négative et a si mauvaise presse au niveau du grand public.