Le marché des jeux suédois connait de nombreux mouvements actuellement

mai 18, 2020

Le sujet des jeux d’argent en ligne est controversé en Suède ces temps-ci, certaines voix s’élevant pour obtenir un durcissement et une plus grande sévérité des restrictions appliquées. D’autres voix appelant au contraire à un relâchement de ces mesures déjà jugées trop contraignantes.

L’autorité de régulation des jeux d’argent du pays, la Spelinspektionen, n’a cependant cessé à aucun moment son activité, continuant ainsi de délivrer de nouvelles licences de jeux d’argent en ligne malgré le climat tendu et la confusion dans ce secteur.

L’opérateur ayant obtenu le plus récemment l’autorisation émanant de Spelinspektionen, leur permettant ainsi d’entrer le marché suédois, est Alea Ltd. Ainsi, il y’a quelques jours, l’entreprise a obtenu une licence valable pour une durée de trois ans. Cette information a été communiquée sur le site web de l’autorité de régulation des jeux d’argent.

Alea est propriétaire du casino en ligne SlotsMillion propose actuellement un large panel de jeux comptant plus de 3 000 machines à sous, 317 jeux de table et 40 jeux de réalité virtuelle. Ces jeux proviennent des portefolios des meilleurs fournisseurs de jeux en ligne.

L’opérateur détient également les licences délivrées par la Commission britannique des jeux d’argent et l’Autorité maltaise des jeux d’argent, lui permettant d’offrir une expérience de casino via sa marque SlotsMillion sur certains des plus grands marchés de jeux d’argent en Europe et au-delà.

En comptant Alea, Spelinspektionen a délivré des licences légalisant l’opération de jeux d’argent en ligne à près de 100 opérateurs de jeux en ligne.

Et tandis que certains obtiennent le droit d’exercer dans l’espace suédois d’iGaming, d’autres ont décider de le quitter. En effet, le ministre suédois de la sécurité sociale, Ardalan Shekarabi, a annoncé son intention de limiter les dépôts hebdomadaires et les bonus au milieu de la crise générée par la pandémie de Covid-19.

C’est ainsi que l’opérateur de jeux en ligne ComeOn Group a pris la décision de fermer deux de ses marques sous licence suédoise en protestation à ces restrictions.

Les marques en question sont Sveacasino.com et Cherrycasino.com, dont les opérations cesseront « en Suède seulement ». La société a déclaré qu’elle avait « renoncé » aux licences délivrées par l’organisme de régulation suédois Spelinspektionen pour ces marques.

Par conséquent, ces deux casinos en ligne n’acceptent plus de nouvelles créations de comptes, tandis que des joueurs ayant un compte existant, enregistré avant l’abandon de la licence, seront fermés à partir du 18 mai.

Le PDG de ComeOn, Lahcene Merzoug, s’est joint à un groupe de directeurs de casinos en ligne, pour adresser une lettre commune au ministre Shekarabi, l’exhortant à abandonner ses projets de restrictions.

L’argument en faveur de restrictions et limites aux casinos en ligne est la crainte de l’impact négatif de la pandémie de Covid-19 sur les joueurs, les amenant à adopter des comportements déraisonnés sur le casino, mettant en péril leur vie personnelle. Les acteurs du secteur et notamment les porte-paroles des sites de casinos en ligne ont noté que cela ne ferait qu’accroitre le jeu au marché noir, dépourvu de limites et de protection du joueur.

Les membres de la Branschföreningen för Onlinespel (BOS), une organisation représentant les opérateurs de jeux d’argent en ligne agréés en Suède, considèrent de même qu’ajouter de nouvelles restrictions au secteur pourrait à terme, mener à une augmentation d’un comportement de jeu problématique, et ainsi avoir l’effet inverse de celui recherché à l’origine.