Le groupe Las Vegas Sands pourrait vendre ses établissements de Las Vegas

novembre 10, 2020

Le groupe Las Vegas Sands détenu par le multi milliardaire Adelson Sheldon pourrait changer radicalement sa stratégie et sa direction pour l’année 2021.

Le groupe qui est traditionnellement et depuis sa création majoritairement basée dans la ville de Las Vegas, dans l’état américain du Nevada, d’où le nom du groupe, pourrait bien choisir de changer sa stratégie en vendant ses propriétés américaines et en se concentrant sur ses établissements de jeux basés en Asie.

Cela serait un gros changement pour le groupe, le détail du nom est anecdotique, mais on peut se demander si le groupe opérateur de casinos depuis toujours appelé Las Vegas Sands, changerait également son nom, pour devenir tout simplement « Sands », comme c’est déjà le cas dans son logo en lettres dorées.

La catastrophe économique générée par le virus du Covid-19 a été un révélateur de ce fait, mais les chiffres montrent que c’était déjà le cas avant le début de l’année 2020 : les casinos situés sur la célèbre avenue de la ville de Las Vegas, le strip, ne sont tous simplement pas aussi lucratifs que ceux qui sont situés en Asie. Les casinos appartenant au groupe Las Vegas Sands situés en Asie, se trouvent dans les villes de Singapour et de Macao. Un seul casino du groupe se trouve à Singapour, il s’agit du Marina Bay Sands, tandis que Macao, la ville du jeu asiatique par excellence compte plusieurs casinos du groupe.

La discussion sur la vente de casinos de Las Vegas concerne deux casinos en particulier, le Venetian et le Palazzo, ainsi qu’un centre de convention. Les 3 établissements sont voisins car ils se situent sur le Strip de Las Vegas.

Pour l’instant, le groupe n’a pas confirmé la vente et Las Vegas Sands en est au stade des discussions et négociations, cependant, si la vente se faisait, il est possible que les profits générés soit d’un montant avoisinant les 6 milliards de dollars.

L’idée étant bien sûr de réinvestir ces profits directement dans les casinos de Macao et Singapour, afin de procéder à des travaux d’agrandissements et rénovations des locaux et du matériel.

Dire que les casinos de Macao et Singapour sont largement plus lucratifs que les casinos de Las Vegas n’est pas un vain mot, puisque les chiffres montrent effectivement que les revenus générés par le groupe pour l’année 2019, sont à 85% en provenance des casinos asiatiques. Cela prouve, comme indiqué auparavant que cette tendance était déjà clairement constatée avant que l’épidémie de Covid-19 ne forcent les casinos Las Vegas Sands de Las Vegas à fermer leurs portes pendant plusieurs mois. De plus cette différence ne saurait être imputée au virus, puisque quoi qu’il en soit un confinement a aussi été ordonné à Macao et Singapour, obligeant les casinos à fermer leurs portes dans cette région du monde également.

Les profits importants générés malgrès la crise du Covid-19 par ses établissements asiatiques, ont permis a déclaré le PDG du groupe Sheldon Adelson, sinon de compenser, au moins d’amoindrir les résultats catastrophiques réalisés par les casinos de Las Vegas.

Concernant les profits générés par les casinos de Macao et Singapour, ceux de Macao représentent la majorité des revenus pour les établissements du groupe Las Vegas Sands basés en Asie, mais c’est logique, puisqu’il s’agit de plusieurs casinos à Macao, et un seul à Singapour.

Tous ces projets sont bien sûr des projections en admettant que la crise du Covid-19 n’empire pas pour les mois à venir et que la situation finisse par se stabiliser.