Le gouvernement thaďlandais ordonne la fermeture de plus de 1000 sites de jeux illégaux

novembre 10, 2020

Les pays d’Asie sont très stricts quant à la législation des jeux d’argent, qu’il s’agisse des jeux d’argent en établissements physiques ou encore des jeux d’argent proposés en ligne.

C’est le cas de la Chine notamment, qui est l’exemple le plus connu de répression très importante de toute activité de jeux d’argent, hormis celles proposées par la loterie nationale. C’est la seule exception en Chine car sinon tous les sites internet de jeux d’argent qui proposeraient des jeux de casino tels que le poker, la roulette ou encore les machines à sous, sont strictement interdits. Un fait amusant est que les machines à sous développées par les fournisseurs de jeux en ligne, tels que Playson ou encore Play’n Go prennent très souvent des thèmes en rapport avec la Chine et toutes ses symboliques ayant trait à la chance, la fortune etc…

Un autre pays qui n’accepte aucune forme de jeux d’argent hormis celles qui seraient organisées par le gouvernement, c’est-à-dire, les loteries, les courses de chevaux sur lesquels les thaďlandais ont le droit de poser des paris. Il s’agit d’une loi sur les jeux d’argent établie en Thaďlande en 1935 et qui n’a jamais été modifiée depuis.

Des opérations de répression, de fermeture et de poursuites judiciaires envers des opérateurs de jeux illégaux sont régulièrement menées en Thaďlande. Le pays a tout récemment entrepris de renforcer son contrôle sur les sites de jeux et de casinos en ligne, mais cette fois ci par le biais des fournisseurs d’accès internet et opérateurs téléphonie mobile thaďlandais. Il leur a été indiqué que s’ils permettaient l’accès à n’importe quel site de jeux d’argent à leurs clients, ils s’exposeraient alors à des poursuites judiciaires.

Le gouvernement thaďlandais qui indique vouloir protéger les enfants, les jeunes et toute autre personne vulnérable de l’influence néfaste que pourraient exercer les jeux d’argent en ligne, les casinos, les sites de poker ou de loterie autre que la loterie nationale, a ordonné en plus aux opérateurs d’internet et mobiles de bloquer l’accès à leurs clients à plus de 1200 sites de jeux déjà existants. Pour la plupart il s’agit de jeux offshore, offshore désignant une activité extraterritoriale.

En effet, les sites de jeux d’argent offshore sont très courants dans les pays qui restreignent autant que la Thaďlande les activités de jeux d’argent. En effet, en Thaďlande ces site sont utilisés depuis des années par les clients locaux, en dépit de la position ferme du pays contre ces activités.

Selon une étude menée sur la population thaďlandaise, il apparait que sur l’année 2019, plus de la moitié de la population serait des utilisateurs réguliers de ce type de sites de jeux en ligne.

Il est important de rappeler que les sites de jeux en ligne illégaux sont des réels dangers pour les joueurs qui ne sont pas protégés et qui n’ont aucun recours en cas de problème.

Le leader d’un parti politique thaďlandais soutient une position très peu partagée dans le pays, qui est la légalisation des sites de jeux d’argent même les sites offshores, il a présenté l’avantage que le pays recevrait les taxes annuelles.

Si cette proposition était acceptée, cela serait donc un avantage énorme pour les joueurs mais aussi pour le gouvernement. L’homme politique a estimé le montant des revenus générés par si les casinos terrestres étaient désormais autorisés, tout comme les activités de jeu en ligne, de 5 à 6 milliards de THB (entre 157,6 et 189,1 millions de dollars) grâce aux contributions fiscales annuelles.