Le Cosmopolitan Las Vegas : Un casino/hôtel qui valait 4 milliards

octobre 3, 2019

Si vous êtes allé à Vegas, vous n’avez pu manquer d’arpenter ce célèbre boulevard aussi célèbre que les Champs-Elysées, je parle bien évidemment du Strip.

Si les Champs-Elysées parisiens sont connus pour les boutiques de luxe et la vue imprenable sur l’Arc de Triomphe, le Strip est l’artère de Las Vegas où se concentrent les hôtels les plus luxueux et les plus grands casinos du monde.

Et parmi les hôtels casinos les plus connus et apparaissant sur les pages Instagram de tout touriste venant à Vegas, il y’a le Cosmopolitan.

Le Cosmopolitan fait partie du prestigieux groupe Marriott qui fait fleurir des complexes hôteliers de luxe aux 4 coins de la planète.

Ses deux tours facilement reconnaissables, hautes de dizaines d’étage, au design bleuté, surplombent tout Las Vegas et ses lumières.

Le Cosmopolitan c’est 3000 chambres au luxe raffiné, mais aussi un casino d’exception dont les parois vitrées permettent d’apprécier le panorama depuis sa table de jeux. Près de 10 000m2 d’espace de jeu, où les parieurs pourront retrouver les tables de poker ou black jack qu’ils préfèrent ainsi qu’un nombre impressionnant de machines à sous à la pointe de la modernité et de l’animation haut de gamme.

La société d’investissement Blackstone group est propriétaire depuis 2014 du complexe immobilier.

A l’époque, l’opération financière avait coûté 1.7 milliards de dollars, puis 500 millions d’euros supplémentaires avaient dû être injectés dans le projet d’achèvement et de rénovation totale du Cosmopolitan.

Ces travaux ont ainsi permis la construction de 4 étages supplémentaires et l’embellissement de l’espace où se trouvent les machines à sous.

Selon certaines sources, la vente de cet hôtel serait une possibilité, depuis avril 2019.

Blackstone s’est associé à deux banques internationales, la PJT Partners Inc. et la Deutsche Bank AG, dans la recherche d’acheteurs potentiels.

Plusieurs pointures de l’hôtellerie de Las Vegas ont été évoqués notamment, Wynn Resorts ou encore MGM Resorts International.

D’autres société d’investissement seraient intéressées, parmi lesquels le groupe malaisien Genting Group.

Selon les estimations du Wall Street Journal et Bloomberg, la vente d’un tel bien pourrait permettre de rapporter au moins 4 milliards de dollars grâce à l’addition des activités hôtelières et de casino du complexe.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda), ou bénéfice brut d’exploitation est la ressource d’exploitation dégagée pendant une période donnée par l’activité principale d’une entreprise.

La valeur Ebitda du Cosmopolitan a plus que triplé depuis 2014, affichant à l’heure actuelle 300 millions de dollars.

La mise en vente du Cosmopolitan Las Vegas se profile dans une époque marquée par un léger ralentissement du tourisme dans la ville du jeu. Le pic record de ses dernières années avait été atteint en 2016 avec 43 millions de visiteurs.

John Knott, vice-président exécutif et responsable du groupe Global Gaming chez CBRE, spécialiste de l’immobilier à Las Vegas, (il ne participe pas à la vente), estime que peu de sociétés sont susceptibles de prétendre à un tel achat. « Il est indispensable d’avoir les garanties financières nécessaires pour ne serait-ce qu’envisager d’enclencher les démarches ».

Knott ajoute : « Il y aura probablement beaucoup d’acheteurs plus ou moins sérieux qui les contacteront et cela peut créer une certaine agitation. Mais il y en a d’autres qui veulent être présent sur le Strip, comme Penn National ou Boyd (Gaming Corp.), et MGM. L’intérêt pour eux serait stratégique du fait de la localisation entre leurs propriétés.

Il ne reste plus qu’aux sociétés en question de mettre cartes sur tables et faire leurs mises pour espérer l’emporter.